Presqu'île de Nouville

  • Presqu'île de Nouville
NOUMEA, 98800, NOUVELLE-CALEDONIE

Une histoire rattachée au temps du bagne


Ce haut lieu de l’histoire de la Nouvelle-Calédonie garde quelques vestiges du passé, comme un témoignage de l’ère pénitentiaire qui a traversé le temps.
Autrefois appelée île Nou, elle devient la propriété de l’anglais James Paddon, négociant qui s’y installe en 1851. Il y mène ses affaires et fait construire un four à chaux, un magasin, un atelier de charpentier et menuisier pour la construction de bateaux et développe l’élevage de bétail.

De son côté la France qui rencontre des difficultés à peupler cette nouvelle colonie à l’autre bout du monde, décide d’y établir un bagne dans le but de créer une colonie de peuplement pénale. L’île Nou semble le lieu idéal pour ce projet et des négociations s’entament avec Paddon pour qu’il la cède contre d’autres terres.

L’affaire est conclue et une fois cette partie administrative réglée, les travaux de construction du centre pénitencier commencent en 1863.

Le premier convoi de bagnards en 1864 voit débarquer 250 condamnés. En tout, c’est 75 bateaux qui feront le trajet pour alimenter le territoire en hommes. Les conditions de vie sont difficiles et ils sont réquisitionnés pour des travaux de grande ampleur servant à la construction du pays : voirie, bâtiments administratifs, église, remblais…

La fermeture du bagne a lieu en 1931, à la suite de quoi la plupart des bâtiments de l’ère pénitentiaire tombent en désuétude.

En 1972, une digue est construite pour relier l’île à la Grande Terre, la faisant passer au statut de presqu’île artificielle.


Ce qu'il subsiste de cette époque

Aujourd’hui du bagne il ne reste pour certains lieux que des vestiges et d’autres sont revenus à la vie en ayant trouvé une nouvelle utilité. 
C’est le cas de l’actuel Théâtre de l’île : bâti à l’origine pour être l’église du bagne, il deviendra un atelier de couture et de cordonnerie du pénitencier, puis magasin à vivres et aura encore bien d’autres usages avant de devenir ce haut lieu culturel.

L’ancienne boulangerie est devenue quant à elle le musée du bagne qui rouvrira ses portes en 2018. 
La maison du directeur du pénitencier ainsi que les dortoirs des bagnards sont encore debout bien qu’ayant changé de vocation.

Aujourd’hui la presqu’île de Nouville abrite l’université de Nouvelle-Calédonie et l’hôpital psychiatrique d’Etat qui abritait à l’époque l’hôpital pénitentiaire.
Etrangement elle a gardé une vocation pénitentiaire dans la lignée de son passé avec l'actuelle prison du Camps Est.

Cette visite qui replonge dans le passé pénitentiaire du Caillou qui a forgé son histoire, est recommandée avec un guide, qui redonnera vie au passé en partageant de nombreux détails.

Langues - français

Autres établissements aux alentours

Gîte Newejïé

Gîte Newejïé

Vous souhaitez découvrir Poindimié en profitant d'un hébergement chaleureux et convivial ? Le gîte...

Points d'intérêts
Plage de Luengöni

Plage de Luengöni

L’île de Lifou regorge de trésors cachés qui lui sont propres.La plage de Luengöni fait partie de...

Loisir Sportif
DAL OCEAN TAXI BOAT & CATAMARAN

DAL OCEAN TAXI BOAT & CATAMARAN

NAVETTES TAXI BOAT vers les îlots AMEDEE, SIGNAL et LAREGNERE. La société DAL OCEAN CHARTER possède...

Haut de page